Adieu Théo


Chers tous,

nous venons d'apprendre la triste nouvelle : la disparition de Théo, le bébé de ma cousine, avec qui j'étais de tout coeur, pour qu'il survive dans ce dur monde, pour qui j'avais perlé afin qu'il tienne le coup ( Le pot de Trèfles à 4 Feuilles).

Ci-dessous, un poème qui pourrait bien exprimer une toute petite partie de la peine de Béatrice et Aurélien en ces jours difficiles, poème de Rita Moran : "je vous en prie" :


Je vous en prie, ne me demandez pas si j'ai réussi à le surmonter,

je ne le surmonterai jamais.

Je vous en prie, ne me dites pas qu'il est mieux là où il est maintenant,

il n'est pas ici auprès de moi.

Je vous en prie en prie ne me dites pas qu'il ne souffre plus,

je n'ai toujours pas accepté qu'il ait dû souffrir.

Je vous en prie, ne me dites pas que vous savez ce que je ressens,

à moins que vous aussi, vous ayez perdu un enfant.

Je vous en prie, ne me demandez pas de guérir,

le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarrasser.

Je vous en prie, ne me dites pas "au moins vous l'avez eu pendant tel nombre d'années",

selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir ?

Je vous en prie, ne me dites pas que Dieu n'inflige pas plus que ce que l'homme peut supporter.

Je vous en prie, dites moi simplement que vous êtes désolés.

Je vous en prie, dites moi simplement que vous vous souvenez de mon enfant, si vous vous rappelez de lui.

Je vous en prie, laissez moi simplement parler de mon enfant.

Je vous en prie, laissez-moi simplement pleurer.

 

 

Nous pensons tous à vous deux, et à Théo qui nous regarde d'où il est... on vous aime et nous nous efforcerons d'être à vos côtés pour vous soutenir dans cette terrible épreuve...